Tradition et Modernité Index du Forum Tradition et Modernité
Pour une synthèse des réflexions
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Les principes constitutifs des sociétés traditionnelles

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Tradition et Modernité Index du Forum -> Forums -> Principes et Symboles Fondamentaux
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
ALM
Administrateur


Inscrit le: 21 Juin 2008
Messages: 159

MessagePosté le: Lun 8 Sep - 01:24 (2008)    Sujet du message: Les principes constitutifs des sociétés traditionnelles Répondre en citant

Comme le fil sur "notre rapport à l'enfant dans la société moderne" appelait des remarques d'un ordre plus général, j'ai pensé opportun d'ouvrir un sujet sur les principes constitutifs d'une société traditionnelle. J'aimerais introduire la question par ces quelques lignes, écrites sur un autre forum :

La perspective traditionnelle tient l'idée de hiérarchie pour principe intangible; elle souligne les différences humaines et les considère comme indications naturelles d'une distinction fonctionnelle : la fonction n'est pas extérieure à l'individu, elle en est le prolongement. Tout le monde peu ainsi observer que les sociétés de ce type sont partout structurées en castes, classes, strates... L'explication immédiate de ce mode peut se définir comme suit: une société traditionnelle est une société qui n'existe pas pour elle-même; elle a pour fondement un, voire plusieurs principes transcendants qu'elle pose comme finalité (on sait d'ailleurs que les mots "principe" et "finalité" sont similaires au fond). Le caractère sacré étant précisément la raison d'être de la constitution hiérarchique (hieros= sacre), nous dirons, pour employer la terminologie en vogue, qu'une société traditionnelle est essentiellement théo-cratique. Dieu(x) est ici la référence, tout s'y articule en fonction.

Toute collectivité peut se ramener à un homme (nombreux sont en effet les textes sacrés faisant cette réduction). Pour reprendre une image bien connue, représentons cette société comme suit : la tête de l'homme symbolise l'autorité spirituelle, ses bras le pouvoir temporel (de nos jours nous dirions exécutif), le tronc, la bourgeoisie (l'activité commerciale), les jambes l'artisanat, et les pieds, le prolétariat. L'image est précieuse, car elle souligne en quoi toutes les composantes d'une telle organisation regardent ensemble un seul et même horizon, métaphysique.

Le rapport d'autorité est, on le constate, vertical et descendant. La parole du Coran ''le meilleur d'entre vous est celui qui est le plus proche de Dieu'' (proche, c'est a dire savant et pieux) illustre donc tout à fait le mode de gouvernement décrit : la société traditionnelle est une aristocratie (aristos : meilleurs).

La base posée, je tâcherais de revenir bientôt sur certains de ses développements, et notamment sur la question de l'hérédité. Avant cela, je terminerais par cet extrait de la Bhagavad Gîtâ :

" Les quatre castes (litt : couleurs) procèdent de Moi qui suis le dispensateur des qualités et des actions. Les qualités propres à chacun ont été dispensées selon les qualités prédominant dans la nature propre de chacun. Il n'est, dans cet univers, rien que Je doive ou que J'aie besoin de faire, ni rien à obtenir que je ne possède déjà; et, cependant, Je participe à l'action. "
-------------------
"Prosterne toi et approche toi" Coran
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 8 Sep - 01:24 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Ab



Inscrit le: 24 Juin 2008
Messages: 27
Localisation: 92
Masculin

MessagePosté le: Dim 26 Oct - 20:32 (2008)    Sujet du message: Les principes constitutifs des sociétés traditionnelles Répondre en citant

Salut, voici le premier chapitre d'"Autorité spirituelle et pouvoir temporel" de René Guénon
Il s'intitule "Autorité et Hiérarchie". On pourrait très bien mettre tout le livre sur ce fil...

http://img.xooimage.com/files45/9/c/9/a-et-h1-78937a.tif

http://img.xooimage.com/files43/2/4/6/a-et-h2-78938e.tif

http://img.xooimage.com/files44/a/1/2/a-et-h2bis-7893a0.tif

http://img.xooimage.com/files49/d/5/5/a-et-h3-7893bf.tif

http://img.xooimage.com/files45/9/a/a/a-et-h4-7893d2.tif

http://img.xooimage.com/files44/8/c/4/a-et-h5-7893e5.tif
Revenir en haut
Ab



Inscrit le: 24 Juin 2008
Messages: 27
Localisation: 92
Masculin

MessagePosté le: Lun 27 Oct - 11:37 (2008)    Sujet du message: Les principes constitutifs des sociétés traditionnelles Répondre en citant

Egalement dans "Autorité spirituelle et Pouvoir temporel", ce texte de Confucius qui se trouve dans le fil "Principe et methode de la politique dans la perspective traditionnelle" et que je remet ici:

"Les anciens princes, pour faire briller les vertus naturelles dans le coeur de
tous les hommes, s’appliquaient auparavant à bien gouverner chacun sa
principauté. Pour bien gouverner leurs principautés, ils mettaient auparavant
le bon ordre dans leurs familles. Pour mettre le bon ordre dans leurs familles,
ils travaillaient auparavant à se perfectionner eux-mêmes, ils réglaient
auparavant les mouvements de leur coeur. Pour régler les mouvements de leur
coeur, ils rendaient auparavant leur volonté parfaite. Pour rendre leur volonté
parfaite, ils développaient leurs connaissances le plus possible.

On développe ses connaissances en scrutant la nature des choses.

La nature des choses une fois scrutée, les connaissances atteignent leur
plus haut degré. Les connaissances étant arrivées à leur plus haut degré, la
volonté devient parfaite. La volonté étant parfaite, les mouvements du coeur
sont réglés. Les mouvements du coeur étant réglés, tout homme est exempt de
défauts. Après s’être corrigé soi-même, on établit l’ordre dans la famille.
L’ordre régnant dans la famille, la principauté est bien gouvernée. La
principauté étant bien gouvernée, bientôt tout l’empire jouit de la paix."

Ici s'arrête la citation de Guénon que nous complétons ici en extrayant la conclusion de la traduction de P.Couvreur:

"Depuis le Fils du Ciel jusqu’au plus humble particulier, chacun doit avant
tout se perfectionner soi-même. Celui qui néglige le principal ne peut régler
convenablement les choses qui en dépendent. Jamais un homme qui soigne
peu ce qu’il doit aimer le plus n’a gouverné avec diligence ce qui lui est moins
cher."
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:06 (2017)    Sujet du message: Les principes constitutifs des sociétés traditionnelles

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Tradition et Modernité Index du Forum -> Forums -> Principes et Symboles Fondamentaux Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com