Tradition et Modernité Index du Forum Tradition et Modernité
Pour une synthèse des réflexions
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Eric Zemmour

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Tradition et Modernité Index du Forum -> Forums -> Auteurs et Oeuvres
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
ALM
Administrateur


Inscrit le: 21 Juin 2008
Messages: 159

MessagePosté le: Mar 16 Sep - 00:43 (2008)    Sujet du message: Eric Zemmour Répondre en citant

Je pense que tout le monde connait Eric Zemmour ; quelques liens :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Éric_Zemmour

http://www.ericzemmour.fr/
-------------------
"Prosterne toi et approche toi" Coran
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 16 Sep - 00:43 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Corto



Inscrit le: 28 Juin 2008
Messages: 36
Localisation: pas sur la route de Madison
Féminin

MessagePosté le: Sam 25 Oct - 22:15 (2008)    Sujet du message: Eric Zemmour Répondre en citant

Bonjour,

si je puis me permettre de prendre, et ceci en tant que femme, une défense ferme du "Premier sexe" d'Eric Zemmour, c'est parce que l'idée d'une critique antilibérale au plan économique ne me parait pas séparable d'une critique de la dissolution de la famille et des traditions qui va dans l'intéret du Marché et dont le but est bien de livrer les individus à leurs pulsion, à la solitude, aux consolations illusoires de la consommation et de les détacher de leurs références culturelles, anthropoligqiues et religieuses.

Je remercie monsieur Zemmour d'avoir osé s'attaquer aux citadelles imprenables de la modernité et du "politically correct", de la bien pensance "bobo".
Son analyse met en relief ce que l'on peut appeler (pour reprendre l'expression de Michel Schneider) une confusion des sexes qui prive les deux sexes de leur différence, de leur spécificité (et donc du désir) pour les rendre plus adaptables à une économie de marché dont l'intéret est que nous restions des enfants aux exigences illimitées.
Il constate notamment que le féminisme est une machine à fabriquer du même et que la tendance actuelle est à la féminisation du masculin, les valeurs féminines étant considérées comme un modèle à suivre.
Les structures sociales traditionelles assignaient à chacun des places marquées, assuraient une différence dans l'économie psychique de l'un et de l'autre sexe. Le mariage notamment se concluait selon des critères sociaux dont la prépondérance pouvait assurer la pérennité des unions. Il donnait à la femme une place, même si cette dernière ne pouvait occuper TOUTES les places. Zemmour constate que l'idée du mariage par amour, par sentiment, selon le critère féminin qui triomphe aujourd'hui rend les unions précaires (et cela n'est pas sans conséquence pour les générations à venir).

Paradoxe des prétendues conquêtes du féminisme, les femmes investissent des domaines désertés par le pouvoir réel (la politique) ou par le prestige. Elles deviennent argument de vente dans le domaine de l'édition quand la littérature digne de ce nom se meurt.
Elles veulent occuper toutes les places, réussir dans tous les domaines, réaliser le rêve d'un couple idéal qui unirait amour et désir.
"Dans la société féminine contemporaine, on veut recoller les morceaux longtemps épars. Les femmes peuvent enfin réaliser leurs rêves unificateurs, totalisants voire totalitaires, elles veulent tout ensemble : amour, désir, statut. Mariage et plaisir, enfants et romantisme. Tout. La plupart du temps, elles n'ont rien."
L'abrasement des différences relève d'un mouvement général plus vaste en Occident de rejet des figures d'autorité et de hiérarchie. On rejete la finitude. On rêve de transparence, de communication idéale et de fusion. On ne veut "manquer de rien".
En fait de progrès, ce système génère de l'indifférenciation, de la solitude. "La féminisation des hommes provoque un immense désarroi, une frustration intolérable pour elles, un malheur pour leurs enfants(...) Les yeux des femmes se sont dessilés. elles ont compris le piège que le capitalisme leur avait tendu."
-------------------
"L'idée que les croyances de l'humanité entière ne sont qu'une vaste mystification à laquelle nous sommes à peu près les seuls à échapper est pour le moins prématurée."
René Girard.
Revenir en haut
Lutfi
Invité





MessagePosté le: Mer 29 Oct - 15:13 (2008)    Sujet du message: Eric Zemmour Répondre en citant

Ce qui est sûr, c'est qu'Eric Zemmour est une des rares figure du paysage audiovisuel qui dise des choses qui invitent à réfléchir.
Après, sur les rapports entre hommes et femmes, il y a bien des points très délicats, et c'est peut-être même la question la plus délicate de toutes, quant on voit la subtilité et la complexité des rapports du Yin et du Yang, par lesquels tout s'explique, et qui sont en eux-mêmes si difficiles à expliquer.

Un des exemples, pour moi, c'est ce que Zemmour a dit des femmes en politique. En Inde, en effet, la caste sacerdotale des Brahmans  est assimilée au principe masculin, et la caste des Kshatriyas au principe féminin; d'où le fait que les Indiens voient d'un oeil très favorable une direction politique féminine, et cela, sans aucun modernisme (ce serait même exactement le contraire).

Quand Zemmour a discuté avec Clémentine Autain, et qu'il a dit que le pouvoir politique des femmes était un signe de déclin du politique, je dois dire que j'aurais aimé être sur le plateau pour rappeler que l'Angleterre, au sommet de sa puissance, était dirigée par la reine Victoria. Cela n'aurait peut-être pas fait plaisir à Eric Zemmour, et cela n'aurait pas plu à Clémentine Autain non plus, puisque la reine Victoria a lutté contre les suffragettes. Tout ceci indépendamment de ce que l'on peut penser de la reine Victoria.

La difficulté dans laquelle on est à notre époque, c'est de faire comprendre aux gens qu'il y a des différences de nature entre les êtres, et que vouloir réaliser une nature individuelle qui n'est pas la sienne ne peut être une condition d'équilibre et donc de bonheur. Il y a des exceptions, certes, mais elles sont souvent plus apparentes que réelles, et elles ne remettent jamais en cause les principes. Mais ce sont ces principes que tout le système essaye de nier.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:58 (2017)    Sujet du message: Eric Zemmour

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Tradition et Modernité Index du Forum -> Forums -> Auteurs et Oeuvres Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com